resize.


    La vie se passe comme ça : vous naissez, vous mourrez, et entre les deux, vous avez mal au ventre. Vivre, c'est avoir mal au ventre, tout le temps : à 15 ans, mal au ventre parce que vous êtes amoureuse ; à 25 ans, parce que vous êtes angoissée par l'avenir ; à 35 ans parce que vous buvez ; à 45 ans, parce que vous travaillez trop ; à 55 ans, parce que vous n'êtes plus amoureuse ; à 65 ans, parce que vous êtes angoissée par le passé ; à 75 ans, parce que vous avez un cancer généralisé.

*

    - Je suis parti parce que j'ai tout fait
    - Qu'est-ce que tu dis ?
    - Je suis parti parce que j'étouffais

*

    Heureusement que la justice française a refusé de les extrader : si on les avait jugés en Amérique, ils auraient été grillés comme des saucisses sur un barbecue dans un film Herta.

*

    Vous traversez parfois des instants de joie passagère, de brefs moments de bonheur inexplicable : vous les baptisez des "Near Life Experience".

*

    Je crois qu'il est temps que je quitte tout parce que je ne sais plus flotter.

*

    Le silence continue d'être silencieux.

*

    Ne regarde pas la paille qui est dans la narine du voisin mais plutôt la poutre qui est dans ton pantalon.

*

    Tu t'agites sur un caillou qui tourne dans le noir.

*

    Si tu es au bout du rouleau, alors, qui est à l'autre bout ?

*

    Comment on fait pour se réveiller, quand on ne dort pas ?

*

    La seule chose que je ne pourrai jamais changer chez toi, c'est mon âge.

*

    Les drogues, tu les as vues se rapprocher de toi.
    [...] Au début tu en as pris pour essayer, une fois de temps en temps, puis pour t'encanailler, tous les week-ends. puis pour réessayer de rigoler, en semaine. Puis tu as oublié que ça servait à rigoler, tu t'es contenté d'en prendre tous les matins pour rester normal, et tu as envie de chier quand elle est coupée au laxatif, et ton nez te gratte quand elle est coupée à la strychnine. Tu ne te plains pas : si tu ne reniflais pas la poudre, tu serais obligé de faire du saut à l'élastique en combinaison vert fluo, ou du roller-blade avec des genouillères grotesques, ou du karaoké dans un restaurant chinois, ou du racisme avec des skinheads, ou de la gym avec de vieux beaux, ou du Loto sportif tout seul, ou de la psychanalyse avec un divan, ou du poker avec des menteurs, ou de l'Internet, ou du sado-masochisme, ou un régime amincissant, ou du whisky d'appartement, ou du jardinage de jardin, ou du ski de fond, ou de la philatélie urbaine, ou du bouddhisme bourgeois, ou du multimédia de poche, ou du bricolage de groupe, ou des partouzes anales. Tout le monde a besoin d'activités pour soi-disant "destresser" mais toi tu vois bien qu'en réalité les gens ne font que se débattre.

*

    Vous rencontrez des êtres qui viennent transformer votre existence mais ils ne le savent pas et puis vous trahissent doucettement, vous les voyez pactiser avec l'ennemi, et ensuite vous les regardez s'éloigner comme une armée après un pillage, sur fond de décombres et de soleil couchant.

*

    Les filles de joie  te coûtent cher afin de t'économiser. Tu es trop douillet pour risquer encore une fois tomber amoureux avec tout ce qui s'ensuit : coeur battant, émotions fortes, déception soudaine, les Hauts de Hurlements. Pour toi rien n'est plus romantique que d'aller aux putes. Seuls les êtres vraiment sensibles ont besoin de payer pour ne plus risquer de souffrir.
    Passé 30 ans, tout le monde se blinde : après quelques chagrins d'amour, les femmes fuient le danger, elles sortent avec de vieux cons rassurants ; les hommes ne veulent plus aimer, ils se tappent des lolita ou des putains ; chacun s'est couvert d'une carapace ; on ne veut plus jamais être ridicule ni malheureux. Tu regrettes l'âge où l'amour ne faisait pas mal. A 16 ans tu sortais avec des filles et les larguais ou elles te quittaient sans gravité, en 2 minutes c'était réglé. Pourquoi, plus tard, tout est-il devenu si important ? Logiquement, ce devrait être l'inverse : drames à l'adolescence, légèreté à la trentaine. Mais ce n'est pas le cas. Plus on vieillit, plus on est douillet. On est trop sérieux quand on a 33 ans.

*

    Il court après plein de jolies filles pour éviter de se demander pourquoi il court après plein de jolies filles. La réponse, il ne la connaît que trop : pour éviter de rester avec une seule.

*

    L'amour ressemble aux dominos : la première fois qu'on tombe entraîne toutes les autres chutes.

*

    La vie se compose d'arbres, de maniaco-dépressifs et d'écureuils.

*

    S'amuser, c'est la même chose que se suicider, sauf qu'on peut le faire tous les jours.

*

    Tu n'écoutes que des disques de suicidés : Nirvana, INXS, Joy Division, Mike Brant. Tu te sens vieux parce que tu es tout content d'écouter des 30 cm en vinyle. En France, il y a 12000 suicides par an, ce qui fait plus d'un suicide par heure, pendant toute l'année. Si vous lisez ce livre depuis une heure, PAN, un mort. Deux heures si vous lisez lentement ? PAN, PAN. Et ainsi de suite. 24 cadavres volontaires par jour. 168 interruptions volontaires de vie par semaine. Mille morts choisies chaque mois. Une hécatombe dont personne ne parle. La France est une secte du Temple Solaire géante. Selon un sondage de la Sofres, 13 % des Français adultes ont "déjà envisagé sérieusement" de se tuer.

.