14 avril 2009

Mardi 14 avril 2009

. ____La peur est normale et il est tentant de se complaire dans un "fantasme" plutôt que de se confronter à ce que serait la réalité. Mais qu'en serait-il de ce regret ?. .
Posté par BoutsDeMathilde à 00:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 mars 2009

Entre paix et bataille

. ____Il faut être en paix <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ ... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 02:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 novembre 2008

Musique

.____Il faudrait inventer une sorte d'émetteur géant que l'on placerait dans les rues. Ou haut dans le ciel. Comme ça, ça émettrait de la musique tout le temps. Sauf qu'il y aurait des sortes de fréquences : chacun n'entendrait que la musique qu'il aime. Et comme ça, dans les rues, tout le monde sourirait. Et l'on sourirait tous ensemble.. .
Posté par BoutsDeMathilde à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2008

Dimanche 8 juin 2008

. ____Ecrire c'est se battre contre soi ; c'est se rendre compte que nous n'avons aucune emprise sur le temps. On reste dépendant de lui ; lui qui nous apportera ou non la matière pour écrire. On est en perpétuelle attente. L'écriture est autodestructrice en cela, à nous plonger dans l'inexorable incertitude, à se lacérer à chaque fois que l'on se rend compte que, une fois de plus, nous n'avons pas de matière. L'écriture est très probablement une quête vaine.. .
Posté par BoutsDeMathilde à 16:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 mai 2008

Mardi 13 mai 2008

. ____Ne cherche pas à comprendre les mots de cette lettre. Je ne suis pas sûre qu'ils aient réellement un sens. C'est juste ainsi. Les choses n'ont peut-être parfois pas de sens. Et cela vaut très certainement pour nos questionnements. La vie n'a pas de sens, si ce n'est le nôtre. .
Posté par BoutsDeMathilde à 03:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2008

Détails...

.____Pas un bout de lettre ni même de mail, mais d'une conversation sur MSN. Il existe parfois de jolies rencontres sur le Net.____Il faut déjà savoir regarder ce qu'il y a autour de soi avant de passer son temps à rêver. Il y a mille choses à voir autour de soi, sans même voyager, juste chaque jour au quotidien. Les gens oublient cela et l'on s'étonne parfois que je m'attarde sur un détail. Le soir quand je sors je lève la tête au ciel pour voir dans quelle cycle est la lune. Et cet hiver j'ai été émerveillée de voir les... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 02:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2008

Le dimanche 30 mars...

.____Rien ne me suffit parce que je n'ai pas assez – ou pas ce que je souhaiterai – et que je veux trop – ou tout du moins rien qui ne me soit accessible. Je prends ce que je peux et ce que l'on veut ou peut me donner. Je ne sais profiter de ce que j'ai et gâche mes chances d'avoir. Je m'adapte plus que je ne m'habitue à ce déséquilibre. . .  
Posté par BoutsDeMathilde à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 mars 2008

Le vendredi 28 mars...

. ____J'ai besoin de temps que je n'ai pas. La plume permet d'écrire le temps ; le sexe de le suspendre momentanément. . . .
Posté par BoutsDeMathilde à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2008

Le mercredi 20 février...

.____Pas une lettre mais un mail. Le cliquetis des touches de clavier plutôt que le glissement de la plume sur le papier : dommage, mais le contenu ne change...____Ma vie ne cesse de m'échapper. J'ai besoin que ce soit moi qui m'échappe d'elle.. le temps court
Posté par BoutsDeMathilde à 01:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 novembre 2007

Le mercredi 21 novembre...

    T'es juste un peu plus consciente, après, de ta solitude poisseuse, de ta morne vie et des merdes que tu trimballes inlassablement derrière toi, quoi que tu fasses, où que tu ailles. .
Posté par BoutsDeMathilde à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]