30 avril 2008

Graines d'Ecrivains II

. ____Voici ce que je reçus il y a déjà plusieurs semaines : ____Plus que réjouie par la parution de ce recueil : mon nom allait y figurer, accompagné d'un de mes écrits. Ça n'avait, en soit, pas tant d'importance, mais c'était avant tout symbolique. Même si ce n'est la trace exacte que j'aurais aimé laisser avec ma plume, c'en est tout du moins une ; sachant, d'autant plus, qu'il est probable que ce soit l'unique...____Voici la couverture dudit recueil : .
Posté par BoutsDeMathilde à 23:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 avril 2008

Bye Bye Blondie [Virginie DESPENTES]

. . ____Depuis quelques années que ça va tout le temps mal, elle pleure souvent en ville et elle a cru remarquer que les gens adoraient ça. Ils viennent tout de suite parler, consoler, discuter. Elle aimerait bien se faire foudroyer, mais son fantasme numéro un reste qu’on lui mette une balle dans la nuque, qu’on l’achève comme un animal. * ____Elle connaît cette chanson, à force, elle l’a connaît par cœur. La douleur ne se fait pas moins intense avec l’âge, au contraire. Mais elle sait qu’il... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2008

Ames perdues [Poppy Z. BRITE]

. .____La réalité était bien souvent trop pénible pour lui ; elle était une énigme et une blessure. * ____Il ne faut jamais avoir une trop grande foi en quelqu'un ou en quelque chose, car on finit toujours par en souffrir. L'excès de foi vous suce les sangs. A sa façon, le monde aussi est un vampire. * ____Ce n'est pas parce qu'on s'habitue à la solitude qu'on est obligé de l'apprécier. .
Posté par BoutsDeMathilde à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2008

Hell [Lolita PILLE]

. ____Ces rues désertes aux trottoirs mouillés, sortir, se coucher tard, tout ce monde, cette sensation de brûlure à la poitrine, les jambes cassées. J'ai du mal à respirer.____Je n'ai envie de rien, je ne sais pas quoi faire, je ne veux pas dormir, je ne veux pas rester éveillée. Je n'ai pas faim. Je ne veux pas être seule, je ne veux voir personne. J'ai l'impression d'être en sursis. Je suis juste complètement défoncée. * ____Je pratique et je prône l'hédonisme mondain, il m'épargne. Il m'épargne les euphories... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2008

Lecture de Psycho

.____Dans le cadre d'un travail à rendre pour les cours, j'ai été amenée à lire un article sur la dyslexie. L'article n'était pas des plus intéressants, ceci dit ce court passage-ci a retenu mon attention :____L'écriture comme acte, trace, gravure, écorchure, incision.. .
Posté par BoutsDeMathilde à 00:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 avril 2008

Les chiennes savantes [Virginie DESPENTES]

. . ____Et j'étais furieuse contre moi, me traversaient l'esprit des images où quelqu'un me bloquerait la tête contre un mur et me déchirerait le crâne d'une seule décharge de fusil, des images où quelqu'un m'écrabouillerait le ventre à grands coups de pierre, me réduirait en purée de chair et d'os broyés. Et toutes ces choses étaient méritées. * ____C'est si peu de chose, une bonne résolution. * ____Je me suis adossée au mur, je me cognais doucement la tête contre, puis de moins en moins doucement. En... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2008

Le dimanche 30 mars...

.____Rien ne me suffit parce que je n'ai pas assez – ou pas ce que je souhaiterai – et que je veux trop – ou tout du moins rien qui ne me soit accessible. Je prends ce que je peux et ce que l'on veut ou peut me donner. Je ne sais profiter de ce que j'ai et gâche mes chances d'avoir. Je m'adapte plus que je ne m'habitue à ce déséquilibre. . .  
Posté par BoutsDeMathilde à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 mars 2008

Le vendredi 28 mars...

. ____J'ai besoin de temps que je n'ai pas. La plume permet d'écrire le temps ; le sexe de le suspendre momentanément. . . .
Posté par BoutsDeMathilde à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2008

Baise-moi [Virginie DESPENTES]

. ____Auteur que j'affectionne particulièrement de par son écriture franche et crue. Je me suis enfilée toute son œuvre l'été dernier, de manière chronologique, et c'est étonnant de voir l'évolution dans l'écriture : elle se fait moins violente, ce qui ne gâche en rien son style... ____Citations de son tout premier livre, les autres suivront... ____Manu n'a pas l'âme d'une héroïne. Elle s'est habituée à avoir la vie terne, le ventre plein de merde et à fermer sa gueule. * ____Peut-on être lassant... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2008

Matins...

. Ecrit le 3 juin 2007.Changement de ton : plus cru, emprunt de douleur. Peu importe, cela donne ceci. ____Matins pénibles. Il y a des périodes, comme celle-ci, où ouvrir les yeux est difficile. Se réveiller et sentir que l’on est toujours aussi vide, brisé, anéanti, éreinté, fracassé. Rester dans son lit, fixer le plafond. Penser à tout un tas de choses ou à rien. Imaginer mille et une choses ou rien. Pas de déprime. Juste vide. Et puis on finit par se lever, soit parce qu’il le faut, soit parce qu’on a tout... [Lire la suite]
Posté par BoutsDeMathilde à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]